Cloud hybride

prise en charge de Hero Banner

Qu’est-ce qu’un cloud hybride ?

Un cloud hybride est un environnement informatique qui combine des services de clouds publics et privés tout en gérant la communication entre eux. Le mélange exact de services de cloud public et privé dans un environnement de cloud hybride peut varier considérablement en fonction des besoins de l’entreprise. Un cloud hybride permet aux entreprises de déplacer leurs applications et leurs données entre différents clouds de façon plus flexible, en fonction de l’évolution de leurs besoins (opérations et coûts).

Avantages d’un cloud hybride

Le cloud hybride est de plus en plus une réalité informatique d’entreprise : les applications et les données déterminent la manière dont les entreprises conçoivent et gèrent leurs stratégies de cloud.

Le cloud hybride est un modèle flexible qui gagne en popularité car il offre aux entreprises le meilleur des deux clouds, public et privé.

  • Plus d’agilité – L’un des principes fondamentaux d’une entreprise numérique est de pouvoir s’adapter et changer de direction rapidement. Les entreprises peuvent tirer parti de différentes proportions de clouds publics et de clouds privés pour avoir un avantage concurrentiel.
  • Mobilité des données et des applications – Grâce au cloud hybride, les entreprises peuvent déplacer leurs données et leurs applications d’un cloud à l’autre pour répondre à l’évolution rapide des charges de travail, des stratégies commerciales et des prix.
  • Réduction des coûts d’exploitation – Les entreprises peuvent conserver leurs charges de travail les plus stratégiques sur des serveurs privés sur site, et décharger les applications et les données moins sensibles vers des clouds publics moins coûteux.
  • Plus de vitesse – Le cloud hybride prend en charge l’informatique des succursales et des sites distants. Rapprocher les services essentiels des personnes ou des systèmes qui en ont besoin peut augmenter la vitesse.
  • Faibles coûts de démarrage – Un cloud public ne nécessite pas d’investissement initial. Les entreprises peuvent donc plus rapidement mettre en place des applications et des charges de travail hors site, et les gérer parallèlement à des applications et des charges de travail dans des clouds privés.
  • Évolutivité illimitée – Les entreprises peuvent accéder rapidement à davantage de ressources et augmenter rapidement leur capacité opérationnelle grâce au cloud public.
  • Plus de fiabilité – Les entreprises minimisent le risque qu’une panne impacte les opérations en répartissant les applications et autres services entre plusieurs centres de données sur site et hors site.

Si les données sont trop fragmentées entre différents sites, votre entreprise peut avoir du mal à les visualiser, à les gérer et à les utiliser au mieux pour obtenir des informations commerciales et un avantage concurrentiel. Voilà pourquoi les équipes qui adoptent les clouds hybrides se tournent vers des solutions de gestion des données modernes qui suppriment les silos de données.

Quelques exemples de cloud hybride

Les entreprises du monde entier, tous secteurs confondus, adoptent des stratégies de cloud hybride. Nombre d’entre elles les ont d’ailleurs utilisées de façon plus intensive pendant la pandémie. Voici l’usage que certaines industries font d’une infrastructure de cloud hybride et de services de cloud hybride :

  • Santé – Pendant la pandémie, les fournisseurs ont rapidement accéléré les pratiques de télésanté en utilisant une variété d’applications et de services répartis sur plusieurs clouds. Les services de planification et de facturation étaient par exemple hébergés dans des clouds publics, et les informations de santé protégées stockées dans un cloud privé.
  • Gouvernement – Les agences fédérales, nationales, étatiques et locales utilisent de plus en plus des infrastructures de cloud hybride, notamment AWS, Azure ou Google Cloud, pour améliorer les services aux citoyens et réduire les coûts. Les travailleurs sociaux, par exemple, peuvent utiliser une infrastructure de bureau virtuelle (VDI) hébergée dans des clouds publics pour accéder à des applications (notamment des rapports) depuis n’importe où, puis envoyer des rapports complets dans le cloud privé afin qu’ils soient conservés sur site.
  • Services financiers – Le cloud hybride permet aux banques et autres entreprises financières d’améliorer l’expérience client tout en limitant les coûts. Par exemple, les banques de détail peuvent s’appuyer sur des services de cloud public pour stocker de manière rentable les séquences vidéo du hall d’entrée, et utiliser des clouds privés pour les applications bancaires en ligne qui protègent les données des clients.
  • Commerce de détail – Les événements saisonniers réguliers (des promotions de la rentrée scolaire aux soldes du Black Friday) ont incité les commerçants à utiliser des clouds hybrides pour ajouter rapidement de la capacité à partir des clouds publics (puis la supprimer rapidement). Cela leur évite d’avoir à supporter le coût de mise en place et de gestion d’une infrastructure de cloud privé supplémentaire sur site qui ne sera pas utilisée pendant des mois entre les périodes de pointe.

Qu’est-ce qu’un cloud hybride, et comment fonctionne-t-il ?

Le concept de cloud hybride englobe la stratégie informatique et la mise en œuvre. Il combine l’infrastructure et les services des clouds publics et privés (ou des ressources internes sur site et des fournisseurs de services cloud hors site) tout en leur permettant de communiquer. Choisir d’utiliser un cloud privé ou public dépend souvent des besoins des applications ou des charges de travail. Ces exigences peuvent porter sur les performances, la sécurité, la conformité ou des capacités spéciales, notamment l’intelligence artificielle/l’apprentissage automatique (IA/ML) ou le traitement à grande vitesse.

Quels sont les avantages d’un cloud hybride ?

Les entreprises choisissent un cloud computing hybride pour diverses raisons opérationnelles et financières (voir la liste des avantages ci-dessus). Cette approche stratégique du cloud hybride, qui permet aux équipes de placer les charges de travail là où elles fonctionneront de manière optimale, est populaire auprès des équipes qui souhaitent ou doivent :

  • Étendre rapidement les services avec des clouds publics tout en gardant un contrôle maximal des données les plus sensibles sur site.
  • Gérer l’architecture de cloud hybride (gestion, opérations et coûts du cloud hybride) de manière cohérente sur site, puis passer aux services de cloud public pendant les saisons les plus chargées ou lorsque des ressources de calcul très performantes sont nécessaires.
  • Maintenir la souveraineté des données, c’est-à-dire conserver les données dans certains endroits pour répondre aux exigences de conformité.

Plus récemment, des menaces croissantes comme les ransomwares ont poussé les équipes informatiques à se tourner vers les clouds publics pour maintenir leurs défenses à jour. La sécurité des clouds hybrides était pourtant autrefois l’une des principales raisons pour lesquelles les entreprises conservaient leurs données en dehors des clouds publics.

Quels sont les inconvénients d’un cloud hybride ?

Les entreprises ont besoin d’opérations unifiées de cloud hybride pour être plus efficaces et agiles sur le plan opérationnel. Il peut cependant s’avérer difficile d’y parvenir lorsque les équipes exécutent des charges de travail à la fois sur site et dans de nombreux clouds. 

Les anciens produits de gestion des données obligent les équipes à maintenir des opérations de gestion des données à chaque endroit, notamment dans le centre de données, dans le cloud, ou consommé en tant que service. Cela introduit une complexité inutile. En outre, les fournisseurs de produits hérités ont obligé la plupart des équipes à installer un produit ponctuel pour chaque site qu’elles doivent gérer (un produit sur site, un autre pour le cloud et un autre en tant que SaaS), tous dotés de fonctionnalités et d’interfaces différentes qui nécessitent d’être gérés par des spécialistes. Ces pratiques de cloud hybride maintiennent les données fragmentées, ce qui complique la gestion de toutes les données.

Voici donc quelques-uns des inconvénients d’un cloud hybride avec un fournisseur historique :

  • Difficulté à gérer les opérations entre les clouds.
  • Coûts plus élevés dus à l’installation de solutions individuelles.
  • Visibilité des données incomplète du fait de leur forte fragmentation.

Qui utilise un cloud hybride ?

Selon le rapport 2021 State of Cloud, plus de 80 % des entreprises qui se lancent dans le cloud ont une stratégie de cloud hybride. Selon de récents rapports d’analystes, les responsables informatiques des entreprises s’accordent à dire que l’infrastructure sur site restera importante pour leurs opérations. 

La popularité du cloud hybride s’explique par le fait que toutes les données d’entreprise n’ont pas le même niveau d’importance pour une entreprise. Certaines données doivent être davantage protégées. Certaines données doivent résider dans certains endroits pour des raisons de conformité. Certaines données sont stratégiques pour l’entreprise, d’autres non. L’importance d’un élément de données pour l’entreprise permet de déterminer la stratégie de cloud.

Quelles sont les utilisations les plus courantes des clouds hybrides ?

Les cas d’utilisation du cloud hybride sont très variés et se développent rapidement à mesure que les entreprises accélèrent leurs stratégies de cloud. Voici quelques utilisations courantes du cloud hybride :

  • Reprise après sinistre
  • Rétention de données à long terme
  • Isolation et sauvegarde à distance des données
  • Explosion de la capacité / Stockage cloud hybride  
  • Initiatives de modernisation des centres de données 
  • Développement et test
  • Traitement de données haute performance
  • Et plus encore

Les équipes peuvent choisir une infrastructure de cloud hybride auprès d’une variété de fournisseurs, notamment :

  • Cloud hybride Amazon Web Services (AWS)
  • Cloud hybride Microsoft Azure 
  • Cloud hybride VMware Cloud
  • Clouds mixtes utilisant plusieurs fournisseurs
  • Et plus encore

Comment configurer un cloud hybride ?

Les entreprises qui souhaitent mettre en œuvre une stratégie de cloud hybride doivent choisir des partenaires qui utilisent une infrastructure flexible, capable de prendre en charge la mobilité des données et la cohérence opérationnelle entre les clouds sur site et hors site.

Le cloud hybride et Cohesity

L’ère du cloud hybride exige de gérer les données différemment pour lutter contre les silos de données et offrir une expérience cohérente aux utilisateurs et aux administrateurs, quel que soit le lieu. C’est pourquoi Cohesity consolide les données provenant de systèmes sur site et multiclouds sur une plateforme unifiée et hyperscale, qui offre une visibilité complète via une seule interface utilisateur pour tout l’environnement. Cohesity propose des solutions qui permettent aux entreprises d’identifier les charges de travail et les données à gérer, quel que soit leur emplacement, et ainsi d’exploiter leurs données afin d’avoir un impact maximal pour un coût minimal.

La plateforme convergente et native du cloud de Cohesity élimine la fragmentation massive des données, et offre un éventail d’intégrations aux clouds publics et privés qui facilitent le transfert des ressources entre le cloud privé et le cloud public lorsque c’est nécessaire.

Cohesity propose, au travers d’offres avancées de gestion des données en tant que service (DMaaS) disponibles dès à présent ou prochainement, une solution de gestion des données complète pour assurer la sauvegarde, la reprise après sinistre, l’isolation des données, la gouvernance des données et bien plus encore. Celle-ci est dotée d’API universelles qui permettent de s’intégrer à d’autres solutions de cloud hybride. Une plateforme de données et une interface utilisateur uniques permettent d’intégrer étroitement les environnements et l’infrastructure afin que les entreprises puissent tirer parti de l’informatique multicloud et de l’informatique sur site distant.

La conception compatible avec le cloud de Cohesity prend en charge toutes les principales plateformes de cloud public (notamment AWS, Azure, GCP) et possède un système de fichiers distribué qui gère les données sur site et dans le cloud, quel que soit leur emplacement.

Cohesity permet également aux équipes de gagner du temps et de réduire leurs dépenses grâce à des opérations unifiées de cloud hybride. Cela signifie que, quel que soit l’endroit où les données s’exécutent (sur site, dans le cloud, ou à distance) et le modèle de déploiement choisi (autogéré, géré par un partenaire ou SaaS), l’entreprise peut s’appuyer sur une seule plateforme de gestion des données nouvelle génération de Cohesity et tout gérer par son intermédiaire. 

Les avantages sont :

  • Des opérations simplifiées et une plus grande efficacité, grâce à une expérience de gestion cohérente sur tous les sites de déploiement et toutes les sources de données.
  • L’élimination de la complexité informatique et des charges de coûts, de risques et de ressources liées à la multiplicité des silos, des outils et des interfaces utilisateur.
  • Des opérations optimisées grâce à un déploiement idéal, à l’endroit idéal, pour les bons cas d’utilisation. Par exemple, une interface utilisateur unique et des flux de travail basés sur les stratégies pour sauvegarder et récupérer rapidement des bases de données sur site, et un BaaS pour les données SaaS.

Vous aimerez peut-être aussi

3-must-haves-to-effectively-manage-data-thumbnail-922x350
Livre électronique

3 outils indispensables pour gérer efficacement les données dans n’importe quel cloud

En savoir plus
resource_pattern
Présentations des solutions

Capacités professionnelles pour les données secondaires en cloud public

En savoir plus
X
Icon ionic ios-globe

Vous êtes sur le point de visualiser du contenu en anglais, souhaitez-vous continuer ?

Ne pas afficher cet avertissement