Sauvegarde et restauration

support Hero Banner

Sauvegarde et restauration : définition

Le processus de sauvegarde et de restauration consiste à dupliquer des données et à les stocker dans un endroit sécurisé en cas de perte ou de dommage, puis à restaurer ces données dans un emplacement (que ce soit l’emplacement d’origine ou un emplacement sécurisé) afin qu’elles puissent être à nouveau utilisées dans le cadre des opérations. Dans l’idéal, cette copie de sauvegarde (souvent appelée « snapshot ») est immuable, c’est-à-dire qu’elle est non modifiable après sa création, afin de se protéger des menaces telles que les ransomwares par exemple. Par ailleurs, on entend par sauvegarde et restauration une catégorie de solutions technologiques hébergées sur site et dans le cloud qui automatisent et prennent en charge ce processus, et permettent aux organisations de protéger et de conserver leurs données pour des raisons liées à l’activité et à la conformité.

Quels sont les 3 types de sauvegardes ?

Les sauvegardes sont souvent classées en trois catégories :

  • Sauvegardes complètes : ce processus consiste à transférer toutes les données stockées sur un système de production dans un système de sauvegarde pour les conserver en toute sécurité. Les sauvegardes complètes protègent chaque octet de données de tout serveur, toute base de données, VM ou source de données connectés au réseau. Ces sauvegardes peuvent prendre plusieurs heures, voire plusieurs jours, en fonction de la quantité de données à sauvegarder. Plus une solution de gestion des données est moderne, moins les sauvegardes complètes sont nombreuses, et lorsque cela s’avère nécessaire, plus elle est rapide. 
  • Sauvegardes incrémentielles : Une sauvegarde incrémentielle capture uniquement les nouvelles données depuis la dernière sauvegarde incrémentielle complète. Cependant, une sauvegarde complète est nécessaire avant qu’une solution de sauvegarde puisse effectuer sa première sauvegarde incrémentielle. Par la suite, la sauvegarde peut être automatisée sur la base du dernier incrément. 
  • Sauvegardes différentielles : comme les sauvegardes incrémentielles, la quantité de données sauvegardées est évaluée à partir de la dernière sauvegarde complète et non de la dernière sauvegarde incrémentielle. Considérez cette sauvegarde comme ce qui est différent depuis la dernière fois que vous avez effectué une sauvegarde. Là encore, cela ne peut se produire que si une sauvegarde complète a été effectuée au préalable. En général, les organisations définissent des stratégies quant à la quantité de données à sauvegarder et le moment où les sauvegardes incrémentielles ou différentielles doivent être effectuées.

Quelle est la différence entre la sauvegarde et la restauration ?

La principale différence entre la sauvegarde et la restauration est que le processus de sauvegarde permet de sauvegarder et de protéger vos données de production et de les stocker en toute sécurité afin de pouvoir les utiliser ultérieurement.

La restauration quant à elle est le processus grâce auquel vous récupérez et restaurez ces données de sauvegarde sur vos systèmes de production pour éviter les temps d’arrêt.

Associées, des sauvegardes fiables et une restauration rapide garantissent la continuité et la résilience de l’entreprise.

Quels sont les types de restauration des données ?

Au cours de la dernière décennie, la quantité de données créées, recueillies et stockées par les organisations est montée en flèche. Les analystes prévoient que la quantité de nouvelles données générées augmentera de plus de 50 % par an en taux composé.

En raison d’un nombre croissant d’emplacements de stockage des données des entreprises et des particuliers, de nouvelles catégories de restauration des données ont vu le jour. En voici quelques exemples :

  • Restauration granulaire de fichiers, de dossiers et d’objets : également appelée restauration au niveau des fichiers ou des objets, elle permet de récupérer rapidement un ou quelques jeux de données spécifiques parmi de grands volumes.
  • Restauration massive instantanée : processus permettant au personnel informatique de restaurer non seulement des fichiers, mais aussi des centaines de VM instantanément, à grande échelle, à n’importe quel moment, ce qui permet d’économiser du temps et des ressources.
  • Restauration de volume : processus de restauration plus rapide utilisé par les équipes qui ont besoin de restaurer un nombre illimité de VM en même temps (par exemple, toutes les VM appartenant à un groupe d’applications).
  • Restauration du disque de la machine virtuelle (VMDK, Virtual Machine Disk) : processus de restauration rapide de toutes les données et applications d’une VM.
  • Bare Machine Recovery (BMR) : processus de restauration d’un système d’exploitation complet (logiciels, applications et données) en une seule opération.
  • Montages de Volume Instantanés : les équipes peuvent gagner du temps en utilisant une solution de sauvegarde comme cible, pour restaurer un volume entier vers une machine virtuelle (VM) Windows.
  • Restauration instantanée de VM : processus de restauration d’un grand nombre de VM à n’importe quel point de restauration antérieur avec des copies de sauvegarde entièrement hydratées et disponibles immédiatement.

Qu’est-ce que la sauvegarde de reprise après sinistre ?

Pour les entreprises, on parle de sinistre lorsqu’un événement exceptionnel se produit et a un impact négatif sur le personnel et/ou les données. Cet événement peut être naturel : un ouragan qui détruit un datacenter, par exemple. Un sinistre peut aussi être d’origine humaine, comme une attaque par ransomware.

La reprise après sinistre est le processus que suit votre organisation informatique pour restaurer les données. De plus en plus, les organisations écartent la sauvegarde complète ou intégrale d’environnements entiers, sur site ou dans le cloud public, pour s’assurer de la disponibilité rapide de toutes leurs données en cas de catastrophe.

Quels types de sources de données doivent généralement être restaurés ?

Toutes les sources de données que votre organisation protège peuvent, à un moment donné, avoir besoin d’être restaurées. En voici quelques exemples :

  • VM (VMware, Microsoft, Nutanix)
  • Serveurs physiques (Windows, Linux)
  • Bases de données (RDBM) et bases de données distribuées (NoSQL, Hadoop, Mongo, Apache, etc.)
  • Fichiers (NAS)
  • Conteneurs (ex. Kubernetes)
  • Applications (Microsoft Exchange, SAP HANA)
  • Applications SaaS (Microsoft 365, Salesforce)
  • Stockage primaire
  • Mainframes

Pourquoi avez-vous besoin d’un plan de sauvegarde des données et de reprise après sinistre ?

Les données sont capitales pour les organisations de tous types et de toutes tailles. Un plan solide de sauvegarde des données et de reprise après sinistre est fortement recommandé : il fournit une feuille de route aux personnes tenues de prendre les choses en main en cas de scénario catastrophe. Il permet de savoir qui fait quoi et dans quel ordre pour rétablir la bonne marche des opérations. Votre plan de reprise doit inclure à la fois les personnes et les processus, et servir de guide aux employés qui œuvrent à la reprise de l’activité.

Un plan solide de sauvegarde des données et de reprise après sinistre doit également garantir que vos données sont toujours protégées pendant et après leur transfert des systèmes de production quotidiens pour une conservation à court et à long terme. Grâce à un plan de sauvegarde et de reprise après sinistre bien pensé, vous aurez toujours vos données à portée de main en cas de besoin.

Imaginez que les données nécessaires au fonctionnement de votre entreprise, de votre service ou de votre agence soient indisponibles, ne serait-ce que quelques minutes, voire des heures, des jours ou des semaines. Les clients ne seraient pas satisfaits. Le personnel non plus. Dans le cas d’un ransomware, votre entreprise entière peut même cesser d’exister. Une solution de sauvegarde et de restauration efficace des données importantes permet d’éviter tous ces scénarios.

La déduplication des données joue-t-elle un rôle important dans les sauvegardes ?

Oui, la déduplication des données a une importance primordiale dans les sauvegardes. pour les raisons suivantes. Les données connaissent une croissance exponentielle et les organisations n’en ont jamais conservées autant (pour le marketing, la conformité, etc.). Par conséquent, les équipes informatiques doivent déployer des techniques qui permettront à leurs organisations à réduire le volume des données, et ainsi de réduire les coûts.

La réduction avancée des données grâce à la déduplication permet d’augmenter la quantité de données dans le même espace matériel, ce qui contribue à réduire les coûts.

L’architecture de déduplication globale la plus puissante et la plus flexible est une technologie de déduplication des données à taille variable qui s’étend à l’ensemble d’un cluster sur diverses sources de données plutôt qu’à un seul nœud, ce qui permet de réaliser des économies importantes sur l’ensemble du volume de stockage.

Avec la déduplication à taille variable, comme son nom l’indique, la taille n’est pas fixe. Au lieu de cela, l’algorithme divise les données en blocs de taille variable en fonction des caractéristiques des données. Ces blocs sont divisés en fonction des données et sont donc de taille variable. Cela permet une réduction des données plus importante que la déduplication à taille fixe. L’avantage est que la déduplication à taille variable est de plus en plus efficace avec le temps, à mesure que des données supplémentaires sont conservées.

La compression intégrée des données donne un coup de pouce supplémentaire. La compression fonctionne bien sur un seul fichier, mais pour plusieurs fichiers, il est nécessaire de procéder à une compression des données au niveau macro. Pourquoi ? Lorsque deux copies identiques d’un fichier sont stockées, la compression comprime individuellement ces fichiers, tandis que la déduplication élimine complètement la nécessité de stocker les données de la deuxième copie. Ainsi, l’ajout de la compression aux données dédupliquées réduit encore la taille des données.

Cela fonctionne grâce à la recherche de petits modèles d’octets communs entre les blocs dédupliqués. En fonction du type de données ingérées, la compression peut n’apporter aucun avantage pour les données chiffrées ou aléatoires, ou une compression allant jusqu’à 5 à 10 fois pour les fichiers journaux courants. Les taux de déduplication des VM, bases de données et partages de fichiers se situent tous quelque part entre ces deux extrêmes.

Pourquoi la sauvegarde et la restauration sont-elles importantes ?

Les données sont le moteur de votre organisation et de votre avantage concurrentiel. C’est pourquoi la sauvegarde et la restauration sont importantes. La combinaison d’une stratégie de sauvegarde et de restauration solide et d’une solution technologique permettra à votre organisation de :

  • Prévenir la perte de données : les conséquences d’une perte ou d’une compromission de données peuvent se traduire par de la frustration jusqu’à des dépenses élevées. Les entreprises peuvent subir des sanctions financières ainsi que la perte de confiance des clients et de la réputation de la marque. Le rôle principal de la sauvegarde et de la restauration est de préserver les données stratégiques en cas de perte ou de dommage.
  • Pérenniser les opérations : en cas de sinistre, qu’il soit naturel ou provoqué par l’homme (y compris une attaque par ransomware), les entreprises peuvent continuer de fonctionner.
  • Assurer une bonne expérience client : la perte de dossiers clients entraîne des difficultés pour l’entreprise tels qu’une baisse de la satisfaction client et des revenus, ainsi que le non-respect des réglementations. Par ailleurs, des jeux de données enrichis et toujours disponibles sur les clients permettent d’augmenter leur taux de fidélisation et, par conséquent, les bénéfices.
  • Maintenir la productivité des employés : une sauvegarde et une restauration efficaces des données évitent aux employés de perdre du temps à réécrire des rapports, à saisir à nouveau des données ou à recalculer des feuilles de calcul en cas d’absence de données et de fichiers.
  • Conserver les archives : la sauvegarde des données permet aux entreprises de constituer des archives de leurs opérations qui, dans certains cas, sont imposées par les réglementations sectorielles ou gouvernementales.
  • Répondre aux demandes des auditeurs : les lois diffèrent d’une juridiction à l’autre, mais le fait d’avoir des documents comptables et financiers importants sauvegardés, restaurables et facilement accessibles pour des raisons fiscales et des audits est essentiel pour les opérations commerciales.
  • Avoir l’esprit tranquille : qu’il s’agisse d’un ouragan, d’un cybercrime ou d’une défaillance du système, même les entreprises les mieux gérées peuvent être confrontées au pire. Une stratégie solide de sauvegarde et de restauration des données, soutenue par la bonne solution technologique, permet à votre organisation d’être résiliente et de faire face aux circonstances les plus difficiles.

Solution moderne et complète de sauvegarde et de restauration et solution traditionnelle

Solution moderne et complète de sauvegarde et de restauration Solution traditionnelle de sauvegarde et de restauration
Coûts d’investissement faibles (ou nuls). Les solutions de sauvegarde modernes sont généralement constituées d’une plateforme unique dont l’empreinte sur l’infrastructure sur site est faible, voire inexistante, ce qui permet de maintenir les coûts de sauvegarde et de restauration à un niveau faible. Coûts d’investissement élevés. Souvent, les services informatiques doivent composer avec des infrastructures multiples et coûteuses pour la sauvegarde des données, ce qui augmente les coûts.
Des sauvegardes rapides et précises. Une solution de sauvegarde moderne élimine les silos de données et automatise les opérations pour des sauvegardes plus rapides et plus précises que les approches traditionnelles. Sauvegardes lentes et sujettes aux erreurs. La sauvegarde traditionnelle contribue à une fragmentation massive des données. Or, les données en silos nécessitent des opérations manuelles et entraînent des erreurs de sauvegarde plus importantes que les approches modernes.
Définir les stratégies une fois pour toutes. Une fois que le personnel informatique a créé et approuvé les stratégies, celles-ci sont facilement et automatiquement ajoutées aux sources de données lorsque les serveurs rejoignent le réseau. Paramétrage fastidieux des stratégies. Le personnel informatique doit créer et gérer une stratégie unique pour chaque source de données à mesure qu’elle est ajoutée au réseau. Si un serveur est ajouté sans que le service informatique en soit informé, l’entreprise court le risque que ses données ne soient pas sauvegardées
Restauration prédictible instantanée. Une solution de sauvegarde moderne minimise la perte de données et fournit une assurance de restauration prédictible à grande échelle et à n’importe quel moment. Restauration non prédictible. La sauvegarde traditionnelle peut être lente et sujette à des erreurs, et elle empiète souvent sur le temps de production.
Libère la valeur ajoutée de l’entreprise grâce à une visibilité totale des données. Grâce à la suppression des silos de données et à l’exécution de toutes les sauvegardes sur une seule plateforme, le service informatique peut voir et comprendre l’ensemble des données et des applications de l’entreprise. Pas d’accès aux informations relatives à l’entreprise parce que les données sont sombres ou cachées. Étant donné que les sauvegardes sont effectuées à l’aide de nombreux produits et que les données peuvent facilement être perdues, le service informatique dispose de données sombres inutilisables pour obtenir des informations commerciales.
Protection contre les ransomwares. Les solutions de sauvegarde modernes utilisent des snapshots immuables et ont une empreinte minimale sur le datacenter, ce qui réduit les surfaces d’attaque. Protection contre les ransomwares. Les solutions de sauvegarde traditionnelles ne comprennent pas de snapshots immuables et ont une empreinte importante sur les datacenters, ce qui agrandit les surfaces d’attaque.

L’approche moderne de sauvegarde et de restauration de Cohesity

Le plus grand défi pour mettre en place une stratégie de sauvegarde et de restauration à l’échelle d’une entreprise réside dans le fait que les données se trouvent généralement dans de nombreux emplacements : dans des systèmes sur site, dans le cloud et sur des sites distants. La fragmentation massive des données due au cloisonnement du matériel et des logiciels, et la visibilité incomplète des données d’entreprise génère une perte de temps consacré à la gestion et au maintien des solutions ponctuelles déconnectées, alors qu’il devrait servir à l’innovation commerciale.

Cohesity fournit une solution de sauvegarde et de restauration qui regroupe plusieurs produits indépendants et qui sauvegarde les données sur une plateforme multicloud unique, que celles-ci soient stockées sur site, sur un site distant ou sur le cloud public. En simplifiant une opération complexe pour les entreprises, Cohesity garantit la continuité d’activité, diminue les pertes de données et réduit le coût total de possession (TCO).

Comme le prouve sa nomination en tant que solutions de sauvegarde et de restauration de datacenter du Magic Quadrant de Gartner, Cohesity n’a qu’une priorité : vos données. Cohesity simplifie radicalement la façon dont les organisations gèrent leurs données où qu’elles se trouvent pour mieux les exploiter.

En choisissant Cohesity, les organisations ont opté pour :

  • une gestion simplifiée et centralisée de toutes les sauvegardes dans des environnements en mode as a Service gérés par le client et par Cohesity ;
  • une plateforme unique pour protéger la majorité des sources de données traditionnelles, modernes et natives Cloud ;
  • une restauration rapide et des temps d’arrêt de l’entreprise limités en cas d’attaque par ransomware grâce à la restauration massive instantanée et aux capacités de recherche granulaire ;
  • une plateforme unique qui permet aux entreprises de valoriser les données de sauvegarde tout en réduisant le volume de leurs données pour une stratégie en matière de sécurité renforcée.
« Nous avons adopté Microsoft 365 SharePoint comme plateforme Intranet de nouvelle génération. Désormais complétée avec la solution Cohesity, nous sommes plus confiants quant à une restauration rapide de nos données. »

Carl Holzhauer, Infrastructure Manager, Shumaker, Loop & Kendrick LLP

Logo Shumaker, Loop, & Kendrick

Vous aimerez peut-être aussi

Icône de sauvegarde et de restauration
Sauvegarde et restauration

Éliminez les silos de données et exploitez davantage vos données à l’aide d’une plateforme Web unique.

En savoir plus
How to Defend and Rapidly Respond to Ransomware Attacks
Webinaire

Attaques de ransomwares : Comment s’en défendre et y répondre rapidement

En savoir plus
Icône de gestion des vulnérabilités
Restauration prédictive

Identifiez les zones d’ombre, gérez les vulnérabilités et garantissez la restaurabilité de vos données en analysant les...

En savoir plus
5-must-haves-for-your-next-enterprise-solution-thumbnail-825x550
Tip Sheet

5 « Must-Have » pour Votre Prochaine Solution de Sauvegarde d’Entreprise

En savoir plus
state-data-marketing-report-og
Rapport de recherche

Rapport sur l’état des lieux de la gestion des données

En savoir plus
Forrester Logo
Rapport d’analyse

Étude Forrester : The Total Economic Impact™ of Cohesity

En savoir plus
X
Icon ionic ios-globe

Vous êtes sur le point de visualiser du contenu en anglais, souhaitez-vous continuer ?

Ne pas afficher cet avertissement