Etude Cohesity / Vanson Bourne : la fragmentation massive des données génère un décalage entre les attentes et la réalité du cloud public

This post is also available in: English (Anglais) 日本語 (Japonais)

  • Les résultats de l’enquête montrent qu’il existe aujourd’hui un écart entre les avantages attendus du cloud public et ce qu’il offre réellement aux entreprises.
  • Parmi les répondants estimant que la promesse du cloud public n’est pas tenue, 94% estiment que c’est à cause de la fragmentation des données.
  • Près de neuf personnes sur dix (88%) déclarent que la direction a demandé à leur équipe IT de migrer vers le cloud public malgré les doutes sur la conformité, les coûts et les prérequis en terme d’infrastructure que cela implique.
  • La majorité des personnes interrogées pense que les fournisseurs de cloud public offrent un service précieux et que l’élimination de la fragmentation peut avoir de nombreux avantages pour les entreprises du monde entier.

Paris, France – le 26 juin 2019 – Cohesity dévoile les résultats d’une étude menée par le cabinet d’étude Vanson Bourne auprès de 900 responsables IT (en France, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Australie et au Japon) dont 100 sont en France. Les chiffres révèlent un fossé important entre les attentes des responsables IT en ce qui concerne les avantages offerts par le cloud public et la réalité.

Plus de 9 personnes interrogées sur 10 en France affirment avoir cru au début de leur aventure avec le cloud que ce dernier simplifierait les opérations, augmenterait la flexibilité, réduirait les coûts et leur permettrait de mieux exploiter leurs données. En France, 94% (contre 91% dans le monde) des personnes interrogées jugent que si la promesse du cloud public n’est pas réalisée, c’est en partie en raison de la fragmentation excessive des données qu’il génère et du risque de perte de contrôle sur leur gestion.

« Si le cloud public a offert de nombreux avantages, il a aussi considérablement contribué à la fragmentation massive des données. La facilité de mise en œuvre et la possibilité de réaliser aisément des copies ont accentué drastiquement le phénomène », a déclaré Raj Rajamani, VP Products, Cohesity. « Nous pensons que c’est l’une des principales raisons pour lesquelles 45% des personnes interrogées affirment que leur équipe IT consacre désormais 30 à 70% de son temps à gérer les données et les applications dans des environnements de cloud public. ».

L’expression « fragmentation massive des données » fait référence à la prolifération croissante de données réparties sur une multitude de sites, de silos d’infrastructure et de systèmes de gestion notamment dans les environnements de cloud public, qui empêche les entreprises d’exploiter pleinement leur valeur.

Plusieurs facteurs y contribuent. Pour commencer, de nombreuses entreprises ont déployé plusieurs solutions distinctes pour gérer différents silos de données ce qui complexifie leur gestion. L’étude révèle que près de la moitié (49% en France) des entreprises utilisent aujourd’hui 3 ou 4 solutions distinctes pour gérer leurs données (spécifiquement pour les sauvegardes, l’archivage, les fichiers, les copies de test/développement) sur les clouds publics. Un cinquième, 11% en France, utilisent même jusqu’à 5 ou 6 solutions distinctes. En France, les personnes interrogées ont fait part de leurs préoccupations pour déplacer des données entre des environnements sur site et des environnements de cloud public, redoutant des difficultés d’intégration. 57% sont préoccupées par la sécurité, 44% par les coûts et 41% par la conformité.

De plus, les copies de données peuvent accroître les problèmes de fragmentation. Un tiers des personnes interrogées (23%) a au moins quatre copies des mêmes données dans des environnements de cloud public, ce qui peut non seulement augmenter les coûts de stockage, mais également susciter des problèmes de conformité des données.

« Le cloud public peut donner aux entreprises les moyens d’accélérer leur transition numérique, mais pour en tirer le meilleur parti, elles doivent d’abord résoudre les problèmes de fragmentation des données », explique Raj Rajamani. « Les entreprises victimes d’une fragmentation massive des données considèrent les données comme un fardeau et non comme un moteur de croissance. »

Déconnexion entre la direction et le département IT
Les responsables IT rencontrent aussi des difficultés pour répondre aux exigences des dirigeants. Près de neuf personnes sur dix (88%, en France 96%) déclarent que la direction a demandé à leur équipe IT de migrer vers le cloud public. Cependant, près de la moitié de ces personnes (47%) considèrent qu’il n’est pas simple d’élaborer une stratégie de mise en œuvre du le cloud public qui en retire tous les avantages escomptés.

« Pour près de 80% des personnes interrogées, leur direction estime que la protection des données stockées dans des environnements de cloud public relève de la responsabilité du fournisseur de services de cloud public, ce qui est fondamentalement faux », précise Raj Rajamani. « Cela montre que les dirigeants confondent la disponibilité des données avec leur récupération. Il incombe à l’entreprise de protéger ses données. »

Éliminer la fragmentation pour enfin profiter réellement des avantages du cloud
Malgré les difficultés, plus de neuf personnes interrogées sur dix (91%) estiment que les fournisseurs de services de cloud public auxquels leur entreprise a recours offrent un service précieux. La grande majorité (98%) pense que le stockage de données dans le cloud public par leur entreprise devrait augmenter entre 2018 et fin 2019, avec une hausse estimée en moyenne à 93%.

Neuf personnes sur dix en France estiment que les promesses du cloud public pourraient être mieux tenues si des solutions étaient mises en place pour les aider à résoudre les problèmes de fragmentation des données dans leur environnement multi-cloud. Les professionnels interrogés considèrent que l’élimination de la fragmentation des données dans les environnements de cloud public présente de nombreux avantages, notamment : des informations plus utiles grâce à l’analyse et l’intelligence artificielle (42%), une meilleure expérience client (39%), le maintien ou l’amélioration de la réputation de la marque et de la confiance en réduisant les risques de non-conformité (46%).

« Il est temps de combler le fossé entre les attentes à l’égard du cloud public et ce qu’il peut réellement offrir aux entreprises du monde entier », affirme Raj Rajamani. « Les environnements de cloud public offrent une souplesse et une évolutivité exceptionnelles, ainsi que des possibilités d’accélération des tests et du développement, mais il est absolument essentiel que les entreprises traitent le problème de fragmentation massive des données si elles souhaitent profiter des avantages attendus du cloud. »

Citations à l’appui
« Étant donné la quantité de données que les organisations accumulent chaque jour, il est presque inévitable que, sans une bonne gestion, les organisations perdent le contrôle de leurs données. Ce problème a maintenant une incidence sur la capacité des entreprises à avoir un bon usage du cloud public. Plus de neuf personnes sur dix (91 %) parmi celles qui estiment que la promesse de ce service n’a pas été réalisée attribuent cet échec au fait que leurs données sont très fragmentées. Il semble évident que les entreprises ont besoin de mettre la main sur leurs données, avant qu’elles ne se les approprient. » déclare Katie Noyce, directeur de recherche, Vanson Bourne

Informations complémentaires

A propose de Cohesity
Cohesity révolutionne la gestion des données en apportant une solution à un défi majeur pour les entreprises aujourd’hui : la fragmentation massive des données. La majorité des données d’entreprise – sauvegardes, archives, partage de fichiers, stockage d’objets et données utilisées pour le test/dev et les analyses – se trouvent dans des silos d’infrastructures fragmentés ce qui les rend complexes à protéger, coûteuses à gérer et difficiles à analyser. Cohesity consolide les silos sur une plate-forme Web unique, englobant des applications sur site, dans le cloud et en périphérie, et permet aux entreprises d’exécuter des applications sur cette plateforme, ce qui facilite la sauvegarde des données et l’extraction des informations. Cohesity est 2019 CNBC Disruptor et a été nommé  Technology Pioneer by the World Economic Forum. Informations supplémentaires sur le site internet et blog de Cohesity ou en suivant Cohesity sur TwitterLinkedIn et Facebook.

À propos de Vanson Bourne
Vanson Bourne est un spécialiste indépendant des études de marché pour le secteur technologique. Leur réputation d’analyse solide et crédible fondée sur la recherche repose sur des principes de recherche rigoureux et leur capacité à solliciter l’opinion de décideurs de haut niveau dans toutes les fonctions techniques et commerciales, dans tous les secteurs d’activité et sur tous les grands marchés. Pour plus d’informations, visitez www.vansonbourne.com

Contact presse :
AxiCom
cohesity.france@axicom.com
01 56 02 68 26